APCE : Françoise Imbert à Strasbourg pour lutter contre les violences sexuelles faites aux enfants

F. Imbert - APCE Violence sexuelles entre enfants et adosIl est malheureusement courant d’entendre des faits divers relatifs à la violence sexuelle que subissent les femmes. Il est plus rare de parler de celle entre enfants ou adolescents, pourtant bien présente.

Le 24 avril dernier s’est réunie à Strasbourg, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) pour sa 13ème réunion du Réseau Parlementaire de Référence Contre la Violence Sexuelle à l’Egard des Enfants (RPRCVSEE) sur le thème ‘Abus sexuels commis sur des enfants par d’autres enfants’.

En ma qualité de parlementaire de référence, j’ai pu participer à cette réunion animée notamment par deux spécialistes du sujet venant des Pays-Bas et d’Irlande. De leurs analyses, il ressort que la violence sexuelle chez les jeunes est une menace par rapport à la santé. Cela entraine des effets psychologiques graves comme la perte de confiance en soi, l’apparition de questionnement comme ‘Qui suis-je ?’, ‘Où suis-je ?’, ‘Qu’est-ce que je veux ?’ ‘Où sont mes limites ?’ ‘Quelle est la différence entre ce qui est conscient et inconscient ?’,…

Les jeunes recherchent des actions sexuelles qui leur apportent du bonheur. Ils sont dans une période d’expérimentation et ne connaissent pas forcément les limites à ne pas dépasser.

Plusieurs causes peuvent expliquer cette hausse de la violence sexuelle chez les jeunes. La première d’entre-elles, se trouve dans les médias et internet où le sexe est très présent et banalisé. L’alcool est également un facteur important. Un autre axe met en avant le manque d’information diffusé au sein des établissements scolaires tout comme un déficit d’échange dans le cercle familial. Autant de pistes où un travail volontaire est à mener, il en va de la responsabilité des Gouvernements. La prochaine réunion abordera le thème des violences sexuelles sur les enfants dans le monde du sport.