Retraites : une réforme de progrès social pour défendre le système de répartition

F. Imbert - retraitesLe gouvernement ayant fait le choix d’écouter à nouveau les partenaires sociaux, le Premier ministre a ouvert ce lundi 26 août, un nouveau cycle de consultations bilatérales avec les syndicats et le patronat, en vue de la réforme des retraites. Hier, Jean-Marc AYRAULT a annoncé les grands principes d’une réforme se veut être une réforme de justice sociale. Aussi la question de la pénibilité au travail, celle des jeunes ou encore celle des inégalités qui touchent les femmes sont abordées. De plus, elle prendra en compte l’allongement de l’espérance de vie par une actualisation tous les 3 ans sans dépasser 43 ans de cotisation en 2035. Cette réforme s’appliquera à tous, salariés du privé comme du public. L’engagement des cotisations sociales «progressivement et à un faible niveau», puisque l’augmentation sera de 0,15 point en 2014, et de 0,05 point jusqu’en 2017. Le Gouvernement s’est donc engagé en faveur d’une hausse des cotisations de préférence à un recours à la CSG.

Concernant la mise à contribution des retraités: Jean-Marc AYRAULT  a précisé qu’il n’y aurait pas d’augmentation de leur taux de CSG, et l’abattement de 10% dont ils bénéficient sur l’impôt sur le revenu ne sera pas touché, il n’y aura ni baisse, ni recalcul des retraites. Les retraités participeront au financement des retraites de deux manières :

  • La revalorisation annuelle des pensions sera décalée au 1er octobre à partir de 2014.
  • La majoration de 10% dont bénéficient les parents de plus de trois enfants ne sera plus exonérée d’impôt sur le revenu.

Afin de répondre au patronat qui refuse toute hausse de cotisation pour ne pas nuire à la compétitivité des entreprises, le Premier Ministre a annoncé une réforme à venir du financement de la protection sociale (notamment celle de la politique familiale).

Il prévoit également un nouveau dispositif de pilotage avec la création d’un comité de surveillance des retraites qui pourra alerter en cas de problèmes de financement.

Menée dans le dialogue et la concertation avec tous les partenaires sociaux, cette réforme bénéficiera aux salariés comme aux retraités. Le projet de loi sur la réforme des retraites, sera en discutions à l’automne prochain au Parlement.

A CONSULTER : DP-reforme-retraite