Lutter contre la pauvreté de femmes en France

F. Imbert - lutter contre la pauvreté des femmes en FranceLe  jeudi 5 septembre, le Secours populaire présentait les résultats d’une enquête inédite sur la perception de la pauvreté, en particulier chez les femmes. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, porte-parole du Gouvernement, et Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, y ont assisté. Très concernée par la condition des femmes, je ne peux que me réjouir de l’initiative de cette association et de l‘action du Gouvernement dans ce domaine.

Les mères isolées, premières victimes de la crise

Il faut savoir que les femmes, et particulièrement les mères isolées, sont les premières victimes de la crise. Une mère isolée sur trois vit aujourd’hui sous le seuil de pauvreté. Trop souvent, cette situation amène les femmes à renoncer à des dépenses pourtant vitales : la nourriture, ou encore les soins médicaux. Près de la moitié des mères isolées craint de ne pas boucler son budget à la fin du mois, contre 18% de la population totale. Le sentiment d’angoisse est particulièrement fort qui affecte 44% des femmes et 60% des mères isolées, contre 38% de la population totale. Najat Vallaud-Belkacem et Marie-Arlette Carlotti ont affiché leur détermination à combattre ces situations de précarité et de pauvreté. Des mesures majeures ont d’ores et déjà été engagées par le Gouvernement comme par exemple la programmation de 275 000 solutions d’accueil pour les enfants et la réservation de 10% des places de crèche aux familles en situation de pauvreté, la revalorisation du RSA et de l’allocation de soutien familial, la lutte contre le surendettement et le temps partiel contraint, l’expérimentation d’une garantie publique des pensions alimentaires, mais aussi les compensations pour interruption d’activité introduites dans la future réforme des retraites. La ministre des Droits des femmes a également annoncé la mise en œuvre prochaine d’un dispositif de formation professionnelle offert aux femmes en sortie d’interruption longue d’activité (congé parental notamment) pour les aider à retrouver le chemin de l’emploi ou entamer une reconversion professionnelle. Le combat contre la pauvreté ne s’arrête pas là et le Gouvernement continuera à travailler sans relâche pour consolider notre Etat providence et faire face à ces nouveaux défis.