Soutien à l’entreprise Bonna Sabla contre la fermeture

F. Imbert - soutien Bonna SablaLe mercredi 11 septembre dernier, l’entreprise Bonna Sabla, située sur la commune de Lespinasse, était en grève. Une grève pour tenter d’éviter la fermeture pure et simple de l’usine.  Sur les 33 employés qui travaillent quotidiennement sur le site, 25 devraient recevoir d’ici à la fin de l’année  une lettre de licenciement. Les 8 autres personnes, employés au bureau d’études ou dans le service commercial se verraient proposer des mutations.

Une décision difficilement compréhensible puisque Bonna Sabla est le leader européen du béton préfabriqué, situation que je déplore. Les salariés du groupe s’estiment victimes ‘d’actionnaires n’ayant pas pour ambition de développer l’outil industriel.’ Cette réduction d’effectifs, pour une société qui emploie 1600 salariés sur 40 sites en France, est déjà le 5ème plan social depuis 2009, alors qu’un 6ème est déjà en préparation. Une situation inacceptable pour une société qui vend la plupart de ses bâtiments afin de dégager de la trésorerie, la contraignant par la suite à …louer des locaux qui lui appartenaient alors !

Preuve de la bonne santé du secteur (béton préfabriqué), chaque activité revendue à des concurrents fonctionne toujours très bien à l’heure actuelle. Selon les salariés, la décision de fermeture du site de Lespinasse n’a donc rien à voir avec un réel problème de production. En quoi la fermeture résoudra-t-elle les ‘problèmes’ du groupe ?

Face à cette situation, j’ai pris l’initiative d’alerter Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement Productif de cette situation, afin d’essayer de trouver une solution pour éviter à ces familles des lendemains difficiles et incertains.