Saint-Jory : Françoise IMBERT à l’inauguration de la résidence Emmaüs

F. Imbert - inauguration résidence emmaüsLe 17 octobre dernier, Françoise IMBERT s’est rendue sur la commune de Saint-Jory pour une inauguration toute particulière en ce jour de commémoration nationale du refus de la misère. Après de nombreux mois de travaux, Henri MIGUEL, Maire de la commune a convié une large assistance pour donner vie officiellement à la nouvelle résidence Emmaüs implantée en face la Poste là ou avant, le bâtiment servait encore d’hôtel. Entièrement rénové, ce lieu devient un véritable lieu de vie avec pas moins de 17 logements sociaux. Au-delà de la symbolique, une telle résidence, destinée aux plus démunis, est une véritable main tendue vers plus d’insertion sociale. Et Françoise IMBERT d’appuyer en ce sens en indiquant ‘qu’avoir un logement va de pair avec l’obtention d’un emploi, favorisant donc l’insertion sociale’. Mais le problème du logement touche désormais une large part de la population française. Près de 3 français sur 4, rencontreraient des difficultés pour se loger. Un chiffre alarmant et une réelle problématique que le Gouvernement essaye d’enrayer. Le Gouvernement a soumis à la représentation nationale dont je fais partie, un projet de loi portant Accès au logement et urbanisme rénové. Des dispositions importantes ont été mises en place qui concernent l’investissement locatif, le prêt à taux zéro, la maîtrise du foncier public, l’encadrement des loyers. De grandes mesures qui tendent à la levée des freins à la construction, à raccourcir les délais de construction, à permettre la densification des opérations de construction là où c’est nécessaire et au Gouvernement d’agir par ordonnance, pour qu’il puisse aller vite, répondre à l’urgence. Agir vite, répondre à l’urgence pour créer 500 000 logements, pour en rénover autant, pour contribuer, Gouvernement et mouvement HLM, à atteindre l’objectif de 150 000 logements sociaux construits.’ A expliqué la Députée.

Un plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale

Un Gouvernement également actif sur le plan de la pauvreté. Ce même jour, Najat VALLAUD-BELKACEM a pu détailler le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale en indiquant notamment, les premiers engagements respectés comme, la fin de la gestion au thermomètre de l’hébergement d’urgence ; la hausse du plafond de la CMU complémentaire, pour permettre à l’accès à une complémentaire santé à près de 800 000 personnes supplémentaires ; la revalorisation du RSA socle de 2% au 1er septembre, pour un objectif de 10% d’ici 2017, le lancement de la phase pilote de la « garantie jeunes » sur 10 départements, qui vise les jeunes en très grande difficulté, la garantie jeunes est d’abord un engagement de la part du jeune à faire le maximum pour se construire un projet professionnel et enrichir ses compétences. C’est aussi un engagement de l’Etat et de ses partenaires à l’accompagner dans ce parcours en lui proposant des expériences d’emploi et de formation, ainsi qu’une garantie de ressources d’un montant équivalent au RSA pendant les périodes d’inactivité et intégrant un mécanisme d’intéressement. Généralisée fin 2015, elle concernera 100 000 jeunes par an.