Un plan national pour les pompiers volontaires

F. Imbert_visite SDIS

Visite du SDIS 31 en 2011

Le nombre considérable de sapeurs-pompiers volontaires est une grande force de notre modèle de sécurité civile. Or depuis quelques années, nous sommes passés sous la barre des 200 000 volontaires. Une régression inquiétante que le Président de la République a décidé d’enrayer. Il convient de réinstaller le volontariat au cœur des systèmes des SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours). Ainsi, lors du 120e congrès national des sapeurs-pompiers qui s’est tenu à Chambéry en octobre dernier, François HOLLANDE a déclaré vouloir retrouver «  L’objectif est de retrouver 200 000 sapeurs-pompiers volontaires d’ici la fin du quinquennat, c’est-à-dire retrouver en 2017 le niveau qui était le nôtre une décennie plus tôt, en 2007 ». Plusieurs points vont être développés pour atteindre cet objectif : mettre en place un plan de communication afin d’attiser des vocations, défendre « l’exception du volontariat » afin que celui-ci ne soit pas considéré comme un travail salarié, la création d’un « service citoyen de sécurité civile dont la durée pourrait aller jusqu’à un an » ou encore « l’indemnité horaire des volontaires évoluera pour garantir leur pouvoir d’achat ».

Françoise IMBERT se félicite de cette politique en faveur de la sécurité civile qui aura un impact sur le département de la Haute-Garonne.

Plus d’infos sur le SDIS 31 en cliquant ICI