Remise en cause du droit à l’avortement : Indignation contre la décision du Gouvernement Espagnol

remise en cause de l'avortement en EspagneDurant les fêtes de fin d’année, le Gouvernement Espagnol, dirigé par Mariano RAJOY, actuel chef du Gouvernement et membre du Parti Populaire (PP, la droite espagnole), a annoncé purement et simplement la remise en cause du droit à l’avortement dans son pays. Un brusque retour en arrière insupportable. J’exprime ma colère face à cette décision ainsi que mon indignation. Ce projet de loi pose des conditions très restrictives au droit à l’avortement, dans l’unique but de le faire disparaître. Il est bon de rappeler que le droit à disposer de son corps est un droit fondamental, qui doit être garanti à toutes les femmes qui ne souhaitent pas poursuivre une grossesse.

A Toulouse, une manifestation a eu lieu hier, mercredi 7 Janvier, devant le Consulat d’Espagne pour protester contre cette décision. Une manifestation à laquelle je m’associe pleinement.

En France, le droit à l’avortement est un droit fondamental. Le Gouvernement AYRAULT va même plus loin en instaurant le remboursement à 100% de l’IVG par la sécurité sociale. La défense des droits des femmes est une lutte de tous les jours à laquelle je m’investis au quotidien. Rien n’est jamais acquis. Nous nous devons d’être attentifs aux décisions réactionnaires telles celles que nous pouvons voir actuellement en Espagne et lutter pour que cette annonce, aussi grave soit-elle, ne puisse se diffuser plus largement dans d’autres pays

(photo : Reuters)