Mory-Ducros : Arcole propose de reprendre 1900 salariés

F. Imbert - Mory Ducros 2L’actionnaire Arcole Industrie a décidé le 22 novembre de placer l’entreprise Mory-Ducros en redressement judiciaire. Il s’agit de 5 200 emplois répartis sur 85 sites sur le territoire national. L’entreprise traverse des difficultés majeures dans un secteur lui-même en crise depuis 2008. Le gouvernement (A. Montebourg, M. Sapin et F. Cuvillier) a rencontré rapidement les partenaires sociaux pour étudier les différentes hypothèses. Il entend soutenir  les offres sérieuses et responsables qui maintiendraient un réseau dense et rentable d’agences sur le territoire national, seul capable de sauvegarder une partie des emplois. 4 offres ont été remises au tribunal de commerce le 3 janvier. Elles sont en cours d’expertise par l’administrateur judiciaire et seront présentés aux salariés dans les prochains jours. La décision du tribunal interviendra le 31 janvier. L’actionnaire actuel Arcole a rendu une offre sur un périmètre réduit comprenant 1 900 salariés qui sera examiné comme les autres offres. L’Etat mettra en ?oeuvre un dispositif spécifique d’aide aux salariés dont l’emploi sera supprimé afin de retrouver un travail dans les meilleurs délais. Son rôle, c’est de mobiliser l’ensemble du secteur de la messagerie et des transports pour qu’on reclasse le maximum de salariés, des femmes, des hommes et des familles, en lien avec les organisations professionnelles avec qui il est en contact permanent. Cependant, Le gouvernement a engagé un combat acharné au niveau européen pour lutter contre le dumping social dans ce domaine.  Il assume le rôle de l’Etat stratège en empêchant les pratiques de concurrence déloyale par des contrôles ciblés sur le terrain. Le transport routier de marchandises a connu une baisse du nombre d’emploi de 0,9% en 2012 ; cependant, le transport routier de voyageurs a continué a créé des emplois (+2,8% en 2012).

Un site, sur la 5ème circonscription, est concerné, celui de Bruguières où 130 emplois sont en jeu. Je reste très attentive à ce que le tribunal de commerce décidera et mobilisée pour tenter de sauver le maximum d’emplois possible.