Droits des femmes et ruralité ne sont pas antinomiques

Françoise_Imbert_2014_2A l’occasion de la journée internationale des femmes rurales du mercredi 15 octobre, Marisol TOURAINE, Sylvia PINEL et Pascale BOISTARD, toutes trois Ministres, saluent le lancement de la campagne « #EGAliTER » par le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes. Un salut auquel s’associe Françoise IMBERT. Cette campagne fait suite au rapport « Combattre maintenant les inégalités sexuées, sociales et territoriales dans les quartiers de la politique de la ville et les territoires ruraux fragilisés » remis le 19 juin 2014 par le Haut conseil à l’égalité femmes-hommes. Elle vise à sensibiliser à la persistance d’inégalités entre les femmes et les hommes dans les zones rurales. Par exemple, les femmes actives en milieu rural subissent davantage le temps partiel (10 points de plus que sur l’ensemble du territoire). Aussi la mise en oeuvre de la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes se fait-elle en tenant compte des spécificités de l’ensemble des territoires, notamment ruraux. L’information des femmes sur leurs droits est un enjeu primordial. Dans le cadre des Assises des ruralités organisées en octobre et novembre 2014 par Sylvia Pinel, le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes rendra public un guide réalisé en avec le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, et la Mutualité sociale agricole (MSA) afin de mieux informer les agricultrices sur leurs droits.