13 juillet 1965 : la loi permet enfin aux femmes de travailler sans l’accord de leur mari

P1100987C’est un anniversaire passé quelque peu inaperçu avec l’actualité fournie de ce début d’été, mais la date du 13 Juillet 1965 a marqué un tournant important pour la femme, son émancipation et sa place dans la société. C’était il y a 50 ans seulement : la loi ouvrait enfin le droit aux femmes d’ouvrir un compte bancaire et d’exercer librement et sans l’accord préalable de leur conjoint une activité professionnelle. Une situation banale de nos jours mais qui n’était pas acquise il y a un demi-siècle.

En obtenant l’égalité juridique, les femmes peuvent dès lors gérer elles-mêmes leurs biens personnels. D’autres avancées suivront, notamment avec l’exercice conjoint de l’autorité parentale, ou encore le divorce par consentement mutuel en 1975. De la loi Roudy de 1983 à la loi Vallaud-Belkacem promulguée le 4 août 2014, depuis 50 ans l’égalité professionnelle et salariale continue aussi à avancer. La loi sur le Dialogue social et l’emploi a très récemment été l’occasion de réaffirmer les engagements de la majorité gouvernementale pour l’égalité femmes-hommes, en maintenant toutes les fonctions du Rapport deSituation Comparée (RSC) et en renforçant les outils de l’égalité au sein des entreprises, avec la mise en place, financée par l’employeur, d’un droit d’expertise sur la situation de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

50 ans, c’est beaucoup et peu à la fois. La lutte pour l’égalité des sexes reste un combat de tous les jours qu’il convient de ne pas abandonner. Ces anniversaires sont là pour nous rappeler le chemin parcouru, mais également celui qu’il reste à faire pour qu’enfin femmes et hommes soient traités de manière équitable.