Françoise Imbert interroge Ségolène Royal sur la COP 21

2C’est l’événement mondial de cette fin d’année 2015. La COP 21 organisée à Paris jusqu’à mi-décembre regroupe quelques 150 pays pour endiguer la hausse des températures et sauver le climat des aléas causés par l’homme. Quelques jours avant son ouverture, la Député Françoise Imbert est intervenue lors d’une question au gouvernement. Elle s’est adressée à la Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal : ‘Avec la COP 21, c’est l’avenir de l’humanité qui se joue. La température moyenne annuelle augmente et pourrait croître de près de 5°C d’ici à 2100. On prévoit une hausse de près de 82 cm du niveau de la mer si nos pratiques ne changent pas ; vous pouvez en imaginer les conséquences tragiques. Cet été nous avons adopté la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Nos objectifs sont dans la loi : réduire de moitié notre consommation énergétique d’ici 2050 ou encore baisser de 40 % des émissions de gaz à effets de serre sur la période 1990-2030.’ La Ministre a affirmé l’effort de la France pour réduire les gaz à effet de serre et s’assurer de faire de la COP21, une réussite pour l’avenir de notre planète : ‘Tout être humain a deux patries : la sienne et la planète. Jamais cette affirmation n’a été aussi vibrante qu’aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle, les chefs d’État et de gouvernement de 150 pays seront à Paris pour prendre des décisions ambitieuses et contraignantes. Pour être crédibles vis-à-vis des peuples, nous devons aussi transformer ces engagements en actions opérationnelles. C’est tout le sens et toute la nouveauté de la Conférence de Paris puisque dès lundi prochain (le 29/11, ndlr), la semaine de l’action et des engagements opérationnels sera au cœur de cette conférence.’