La situation des AVS régularisée

avsLors de la 4ème Conférence nationale du handicap, que le Président de la République a présidée, des annonces majeures ont été faites concernant la situation des Assistant(e)s de Vie Scolaire, plus communément appelé(e)s AVS.  Lors de sa visite sur les communes de Saint-Alban et Gratentour, le 3 Juin dernier, Ségolène Neuville, Secrétaire d’État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, a également évoqué ce sujet lors de son intervention.

La politique du handicap est plus qu’une politique, c’est une conception de société, pour que chacun vive pleinement et dignement sa vie. L’école est, par évidence, un lieu essentiel où beaucoup a déjà été fait. Près de 280 000 enfants handicapés sont aujourd’hui scolarisés, c’est 1/3 de plus qu’à la rentrée 2011. Le Gouvernement veut aller plus loin et je ne peux que m’en réjouir. Attachée à la situation des AVS, c’est avec satisfaction que j’ai appris que sur les 5 ans à venir, les 56 000 contrats aidés (20h/semaine) seront transformés en 32 000 emplois (35h/semaine) d’accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH), dont plus de 6 000 dès la rentrée 2016. Ces contrats aidés vont tous être transformés en CDD, puis en CDI d’ici 6 ans. Il s’agit là d’une réelle avancée pour la réussite des enfants en situation de handicap scolarisés.