La LGV arrivera bien à Toulouse

lgv10 jours après l’avis favorable du Conseil d’Etat, le Secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidaliès, a signé la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) garantissant ainsi la future arrivée du LGV sur Toulouse pour 2024. Cette future ligne TGV deviendra la seconde plus rentable de France après Lyon. Actant également le prolongement de la LGV vers l’Espagne via Dax, la DUP assure ainsi une avancée majeure qui irriguera un bassin démographique de 5 millions d’habitants, soit trois fois plus qu’Aix-Marseille ! Si je me félicite qu’un tel projet puisse se concrétiser, je n’oublie pas la problématique liée à la création du TER Nord-Toulousain, projet parallèle à la LGV, et notamment à l’absence programmée d’une halte ferroviaire sur la commune de Lespinasse. J’ai apporté mon soutien à ce projet à la municipalité et au collectif créé qui a tenu sa première réunion publique le 9 Juin dernier. Lespinasse se trouve être la seule ville du parcours à ne pas être desservie par une halte ferroviaire. Pourtant les arguments plaidant en sa faveur ne manquent pas comme notamment sa situation géographique stratégique car située sur un axe est-ouest, qui contribuera à la mise en place d’un maillage vers le Boulevard Urbain Nord, le tramway, le futur Parc des expositions et l’aéroport. L’argument écologique prend également toute son importance quand on sait que 7 millions de visiteurs sont attendus par an sur la nouvelle zone commerciale du Géant Casino et que plus de 16 000 véhicules empruntent chaque jour la RD 820.