En 1945 les premières femmes élues entrent à l’Assemblée Nationale

elues-socialistes-femmes-an-2012_2017Il y a 71 ans, le 21 octobre 1945, les femmes votent et sont éligibles pour la première fois à l’occasion d’un scrutin national. Trente-trois députées sont élues membres de l’Assemblée nationale constituante.

L’Assemblée Nationale a souhaité célébrer cet anniversaire en mettant à l’honneur Marie-Madeleine Dienesch, Rachel Lempereur et Marie-Claude Vaillant-Couturier ; trois femmes, toutes engagées dans la Résistance, en apposant des plaques commémoratives à leur nom dans l’hémicycle.

Cette commémoration est également l’occasion de dévoiler dans la salle des Quatre colonnes à proximité de l’hémicycle, le buste d’Olympe de Gouges. Cette femme de lettres et femme politique, qui œuvra pour la reconnaissance des droits civils et politiques des femmes, est notamment l’auteure de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (1791), qui contient la célèbre formule célèbre : « La femme a le droit de monter à l’échafaud, elle doit avoir également celui de monter à la tribune ». Olympe de Gouges est la première femme dont la représentation entre au Palais Bourbon.

Remémorer cet anniversaire est une façon de rendre hommage à ces grandes figures politiques féminines qui ont agi en faveur de l’égalité des droits. Une recherche constante de l’égalité qui concerne toutes les générations. Elue en 1997, Françoise IMBERT est la première femme députée de la 5ème circonscription de la Haute-Garonne. Un territoire réservé à une femme par le parti socialiste. Une politique qui a contribué à une plus grande féminisation de l’hémicycle mais de nos jours encore il reste du chemin à parcourir. Il y a 71 ans, les députées femmes représentaient 5% des élus. Aujourd’hui elles sont 26%.