La France soutient l’allègement de la dette grecque

greceL’Allemagne a demandé à l’Eurogroupe la suspension des mesures d’allègement de la dette grecque, accordées début décembre par la zone euro, après l’annonce du gouvernement hellène de mesures sociales. Les expressions individuelles ne sont pas des expressions collectives de l’Eurogroupe. Il ne peut pas être question de demander encore des efforts supplémentaires à la Grèce ou de l’empêcher de prendre un certain nombre de décisions souveraines. Aussi, les dispositions d’allègement de la dette seront mises en oeuvre. Ces mesures avaient d’ailleurs été adoptées sans aucune condition. La France, tout comme Françoise Imbert, vice-présidente du groupe d’amitié France-Grève à l’Assemblée Nationale, souhaitent que la Grèce soit traitée dignement et que les incompréhensions soient levées au plus vite.