20 mars, journée mondiale de la Francophonie

carte_population_francophonie_2010-2Membre de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), et en cette Journée internationale de la Francophonie du 20 mars, je ne peux que réaffirmer mon engagement en faveur d’un renouveau de l’ambition francophone française.

La langue française, qui est pourtant parlée par 200 millions de personne dans le monde, perd de plus en plus de terrain depuis de nombreuses années. Une situation qui doit nous préoccuper. La perspective de 700 millions de locuteurs en 2050 n’est crédible qu’avec une politique volontariste, en particulier en Afrique  où le développement économique et social conditionnera en grande partie l’avenir de la francophonie.

Au-delà de la simple pratique de la langue, la Francophonie porte avec elle plusieurs valeurs fondamentales et des enjeux culturels, éducatifs, scientifiques et économiques dans le monde entier ; du Québec à la Tunisie en passant par la Belgique ou le Sénégal.

Afin de redonner tout sens à la Francophonie et lui impulser un nouveau souffle, le Président de la République souhaite voir l’espace francophone se transformer en un espace de mobilité. Il s’agirait de la création d’un Erasmus francophone et de la création d ‘un passeport économique et culturel de la Francophonie. Cela renforcera le sentiment d’appartenance commune et offrirait aux artistes, étudiants, chercheurs et chefs d’entreprises, de nombreuses possibilités de mobilité.

Enfin, et très attachée à la cause féminine, je ne peux que me réjouir que le gouvernement ait placé cette journée internationale de la Francophonie 2013 sous le signe des droits et de la dignité des femmes dans le monde francophone.

Carte_oif_2007