Renforcer les RASED, axe majeur de la loi pour la refondation de l’école

F. Imbert - RASEDJ’ai rencontré en mars dernier une délégation des RASED* de la Haute-Garonne, secteur que je soutiens et auquel j’accorde une grande importance.

Inquiets de l’avenir et des moyens mis à leur disposition, les enseignants RASED ont été entendus et reconnus dans le projet de loi pour la réforme de l’école. Ce dernier affirme en effet, la priorité au primaire pour lutter contre l’échec scolaire et recréer une formation spécifique pour les professeurs en ‘rétablissant’ notamment les RASED. Le dispositif ‘plus de maitres que de classes’, est destiné à encourager le travail en petits groupes, à aider les élèves dans l’apprentissage des acquis fondamentaux et à améliorer l’efficacité des pratiques pédagogiques.

Des créations de postes spécifiques

Un amendement du groupe socialiste, permet de consacrer une partie des 7000 postes créés dans le cadre de ce dispositif au renforcement des RASED. Cette mesure s’ajoute au plan d’urgence de 1000 postes pour la rentrée 2012 voté dans le projet de loi de finances rectificatives de juillet 2012, qui avait déjà permis de rétablir une centaine de postes en RASED.

Un autre amendement PS au rapport annexé au projet de loi prévoit que les ‘spécificités des missions et du fonctionnement des RASED seront réexaminées et s’intègreront dans une logique de complémentarité avec l’ensemble des dispositifs d’aide’. Un rapport a par ailleurs été commandé aux inspections générales, afin de détailler comment pourraient être articulés les RASED et les autres dispositifs d’aide.

*Réseau d’Aides Spécialisées aux Enfants en Difficulté