Françoise Imbert rend visite aux CM2 d’Aussonne, classe de Députés Juniors

F. Imbert - député junior - AussonneLe vendredi 5 avril dernier, Françoise Imbert était en visite à l’école élémentaire Jules Ferry d’Aussonne pour y rencontrer la classe ‘députés juniors’ de la circonscription. Durant la matinée, Françoise IMBERT a pu échanger avec les jeunes élèves  de la classe de CM2 encadrée par leur maitresse, Mlle BEZ et la directrice Madame BADORC, sur plusieurs sujets comme le rôle, les fonctions du député ainsi que sur les sujets d’actualité. Ces derniers ont notamment pu présenter à la Députée le projet de loi qu’ils souhaitent défendre à l’Assemblée Nationale en Juin prochain. Cette proposition de loi vise à ‘contrôler l’égalité fille/garçon dans le domaine des jeux et jouets dans le commerce’.

Nous vous proposons de prendre connaissance de l’exposé du motif ainsi que des quatre articles qui composent cette proposition de loi :

EXPOSE DES MOTIFS :

Dans notre classe, on a constaté qu’il existait encore beaucoup de discrimination envers les filles.

Nous avons remarqué qu’il y avait de nombreux clichés, tels que :

- Entre eux, les garçons peuvent se traiter de ‘fille’ par rapport aux faiblesses physiques et morales de certains.

- Les filles se disputent plus que les garçons

- Les sont plus intelligentes que les garçons

- Associer un sport à un sexe

- Le rose est la couleur des filles et le bleu celle des garçons

Afin de prévenir et de combattre les discriminations sexuelles dès le plus jeune âge, nous proposons de surveiller les publicités destinées aux enfants et le contenu de certains jeux comme les jeux vidéos.

ARTICLE 1

Chaque agence de publicité et chaque fabrique de jeux doivent signer obligatoirement la Charte sur l’égalité entre les filles et les garçons.

ARTICLE 2

Dans les publicités, éviter les discriminations en associant un sexe à un jouet : Par exemple dans un sport pour un poupon ou une cuisine, les jeunes acteurs doivent être représentés par chacun des deux sexes. Faire signer la Charte par tous les publicitaires.

ARTICLE 3

Les emballages des jouets, les vêtements pour enfants et les accessoires ne doivent pas obligatoirement correspondre à un code couleur discriminatoire : Le rose pour les filles et le bleu pour les garçons

ARTICLE 4

Ne pas représenter dans certains jeux que des personnages d’un seul sexe afin que chaque enfant puisse s’y identifier. Par exemple : Dans les jeux vidéos de foot et de rugby, il n’y a pas la possibilité de créer une équipe de filles.

Un projet de loi qui sera soutenu par Théo LE GUIRIEC qui a été choisi comme Député Junior. Lucie DUVIN est sa suppléante. Si cette proposition de loi est retenue au niveau de l’Académie, elle viendra en discussion à l’Assemblée nationale le samedi 8 juin lors du Parlement des Enfants. Ce jour-là, Théo sera reçu par Françoise Imbert à l’Assemblée nationale où, après sa participation en Commission le matin, il siègera l’après-midi à la place officielle 532 de la Députée, dans l’hémicycle.

Françoise IMBERT tient à féliciter les enseignantes et les élèves de la classe de CM2 pour le travail remarquable réalisé et leur engagement citoyen.