Contrats d’Avenir, un point sur la circonscription

F. Imbert - emploi d'avenir logo 3Les Contrats d’Avenir font figure d’axe majeur pour le Gouvernement en vue de réduire le chômage des jeunes et notamment de celles et ceux avec peu ou pas de diplôme. Soucieuse de la mise en place de ce dispositif, j’ai adressé un courrier aux maires de la 5ème  circonscription afin de leur faire part de cette mesure.

Financés à 75% par l’Etat, les Contrats d’Avenir sont destinés aux jeunes de 16 à 25 ans (30 ans pour les jeunes en situation de handicap) afin de leur donner une première réelle expérience professionnelle et, pourquoi-pas, susciter des vocations dans des activités en pénurie de main d’œuvre.

Ainsi, les collectivités locales, les associations ou encore les entreprises publiques sont invitées à recruter des jeunes, à les former, leur donnant la possibilité de se construire un nouvel avenir.

A ce jour, des communes de la circonscription se sont déjà engagées dans ce dispositif comme Bouloc, Gagnac, Merville, Seilh ou encore Thil. Je reste persuadée que d’autres se joindront au mouvement et contribueront à l’objectif du Gouvernement : créer en deux ans 150 000 emplois pour les jeunes qui sont au chômage et sans qualification.